vendredi 8 octobre 2010

(Mieux que bien... )

... c'est Georges Monin* ! Créée en 1912 à Bourges, la distillerie Georges Monin connaît véritablement son essor entre les deux guerres où près de 1 million de bouteilles de liqueurs et de sirops (citronnades et orangeades) sont vendues. Georges Monin, le fondateur, disparaît en 1944 ; la société est reprise par son fils Paul qui crée la branche distillerie, jus de fruits et sirops et négoce de vins. Le Glasco, un sirop à base de jus de citron concentré naît en 1954.

Ce mur présente donc le sirop Glasco : on devine, en bas en lettres noires, la mention "Liqueurs Georges Monin".

Un mur qui fait écho à un autre, découvert à Loches il y a déjà quelques années, et présenté dans ce livre à la saveur un peu particulière...puisqu'il s'agit de mon premier opus écrit il y a maintenant 5 ans !

"Ici, Dépôt des liqueurs Georges Monin de Bourges."

La distillerie Georges Monin existe toujours près de la cathédrale de Bourges et un nouveau bâtiment, construit il y a quelques années est visible depuis l'autoroute A 75 en direction de Clermond-Ferrand.

Le premier mur a été pris en septembre de l'année dernière, il recouvre une publicité pour le Cognac. Le second a été pris en juillet, et perd, un peu plus chaque année, de sa lisibilité.

Saint-Etienne-de-Chigny septembre 2009 ; Loches, juillet 2010.

*encore un slogan original qui sonne bien !

Aucun commentaire: